mardi 5 janvier 2010

Gabon : Des journalistes initiés et mieux outillés à l’usage des produits de Microsoft

Libreville, 26 décembre (GABONEWS) – A l’initiative de Microsoft Afrique, un panel de communicateurs a suivi ce samedi, à Libreville, dans un grand restaurant de la place, une formation consistant à renforcer leurs capacités quant à l’usage des anciens produits de Microsoft, et à les initier aux nouveaux logiciels de la firme, a constaté GABONEWS.

« GAIN DE TEMPS ET DE PRODUCTIVITÉ »

Animé par le consultant Microsoft, Boubacar Baldé, la formation a porté, dans un premier temps, sur les nouvelles fonctionnalités de l’interface Word 2007, logiciel de traitement de texte de la suite Microsoft Office.

Vulgarisant notamment l’usage des menus contextuels, personnalisables à l’infinie, M. Baldé a mis en lumière des applications spécifiques, qui permettent la malléabilité du module, en fonction des types de travaux à réaliser. Toutes choses permettant, selon lui « d’augmenter le gain de temps et de productivité » de l’utilisateur.

Nourris des enseignements sur la synchronisation du logiciel avec d’autres composant Microsoft Office, notamment le logiciel de calcul Excel, les participants ont également bénéficié d’une initiation à la sécurisation de données professionnelles via l’encryptage des fichiers, qui y restreint soit l’accès non autorisé, soit la modification.

Toutefois, de l’avis des participants, le point d’orgue de cette formation est apparu lors de la présentation exclusive des logiciels Windows Live Writer et One Note (déja présent sous Office 2007), qui seront disponibles dans la suite Office 2010. Si le premier permet d’aspirer des blogs en ligne, de les modifier hors connexion, le deuxième en revanche, véritable bloc note numérique, simplifie considérablement la collecte de données, en intégrant sur une même interface le texte, l’image, l’audio et la vidéo.

« S’ARRIMER AUX TECHNOLOGIES DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION »

Enfin, la primeur a été offerte aux communicateurs de découvrir quelques mois avant son lancement au Gabon, en février prochain, le dernier né des logiciels d’exploitation Microsoft, Windows 7, offrant un usage plus intuitif que Windows Vista, qui le précède.

« Les professionnels des médias que nous sommes, devons s’arrimer aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) qui sont pour nous un partenaire à part entière », a déclaré Aurélia Rézila, journaliste à la chaîne de télévision privée, Téléafrica.

« On aura retenu toutes les facilités que Microsoft offre avec ses logiciels Windows 2007, Windows 7 » a confié pour sa part, Raïssa Laure Medza de la Première chaîne de télévision nationale (RTG1), qui, comme nombre de confrères, a invité Microsoft a poursuivre des formations de ce genre à l’endroit des communicateurs dans le futur.

« Les consommateurs de Word 2007 n’exploitent pas le logiciel dans toutes ces capacités », a indiqué Boubacar Baldé avant d’ajouter : « Nous voulions véritablement leur permettre d’utiliser pleinement un de leurs outils de travail quotidien ».

APPRENTISSAGE SIMPLIFIE

Le formateur de poursuivre : « Concernant les outils Windows 7, le plus important était de faire comprendre, qu’avec la façon assez révolutionnaire dont l’interface a été conçue, avec son ergonomie, le communicateur, le consommateur ordinaire, aboutit à un gain de productivité. Son utilisation intuitive permet un apprentissage beaucoup plus rapide ».

Abordant dans le même sens, la représentante régionale de Microsoft Afrique, s’est quant à elle réjouie de l’aboutissement de cette « prise de contact », avec les professionnels des médias locaux.

A préciser que cette formation fait suite à une promesse du président de Microsoft Afrique, Cheick Modibo Diarra, par ailleurs conseiller spécial du président de la République, Ali Bongo Ondimba, d’offrir une plate forme d’apprentissage aux communicateurs gabonais, afin de renforcer leur compétence en matière de TIC.

La nomination de M. Modibo Diarra, au lendemain de l’élection présidentielle anticipée du 30 août dernier, au poste de Conseiller Spécial d’Ali Bongo Ondimba, en matière de technologies numériques, procède quant à elle de la volonté du chef de l’état, à faire du Gabon une référence africaine en terme de TIC, conformément à son projet de société, défendu lors de la dite présidentielle.

Aussi, cet engagement fort ne cesse-t-il de prendre forme, comme en témoignera, en janvier 2010, l’organisation par le ministère de la Communication, du premier « Salon de l’Economie Numérique » à Libreville, autorisée par le dernier Conseil des ministres.

GN/MO/MS/09

Source : Gabonews

Aucun commentaire:

Publier un commentaire