jeudi 3 décembre 2009

Gabon : signature au ministère de la communication d’un partenariat entre le gouvernement gabonais et la compagnie Microsoft

Libreville, 2 décembre (GABONEWS) – Un protocole de partenariat liant l’Etat gabonais et la Compagnie Microsoft a été signé ce mercredi au cabinet du ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique dans le cadre de la dynamique du « Gabon Emergent » à travers les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), a constaté GABONEWS.

Les parties signataires,l’Etat gabonais et Microsoft, étaient représentées par Laure Olga Gondjout et le scientifique malien Cheick Modibo Diarra, respectivement ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie Numérique et Président de Microsoft Afrique et Conseiller Spécial du Président gabonais, Ali Bongo Ondimba.

L’entretien des deux hautes personnalités – deuxième du genre en laps de deux mois - ayant précédé la séance de signature a été essentiellement axé sur les moyens et approches à s’offrir pour la mise en œuvre efficace et efficiente de la politique du nouveau Président de la République, Ali Bongo Ondimba, en termes de vulgarisation des technologies de l’information et leur accessibilité par la quasi-totalité des Gabonais, où qu’ils se trouvent sur le territoire national.

Formation des communicateurs

En prélude à ce projet aussi ‘’noble qu’ambitieux’’, le Président de Microsoft Afrique et Conseiller Spécial du Président gabonais, Cheick Modibo Diarra, se propose d’offrir un ‘’cadeau’’ aux professionnels de la communication du Gabon via un séminaire qu’il finance entièrement et devant se dérouler à Libreville avant la fin d’année 2009. Pour ce faire, des instructions utiles, assorties de ressources nécessaires, ont été données à la Représentante de Microsoft au Gabon, Madame Mariame Diallo, allant dans le sens de la préparation cohérente et conséquente de la formation.

A sa sortie d’audience, le Président de Microsoft Afrique de préciser les mobiles de celle-ci : « Lors de mon premier voyage, j’avais déjà dit à la presse que madame le ministre et moi-même avions déjà commencé à travailler sur instructions du Président de la République, chef de l’Etat gabonais, pour trouver des voies et moyens assez rapides devant permettre la montée de ce pays vers la route d’une économie numérique. Donc, après cette première rencontre, nous avons pris un peu de temps pour aller réfléchir aux différents axes et surtout pour voir comment une entité comme Microsoft (qui est globalement reconnue comme étant le leader dans ce domaine) peut-elle prendre des engagements lui permettant d’être un partenaire stratégique de la République Gabonaise et donc accompagner les efforts des nouvelles autorités dans le domaine des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) ».

Pour appuyer les initiatives du gouvernement gabonais dans sa stratégie de vulgarisation des TIC, Cheick Modibo Diarra estime que celles-ci « sont devenues un outil transversal qui permet d’influencer tout ce qui est éducation, mais aussi tout ce qui est environnement ».

Bureaux sans papiers

Au chapitre des actions prioritaires à mener à court terme, le numéro un de Microsoft Afrique confie : « Avec Madame le ministre, nous avons parlé de bureaux sans papiers, où les gens vont communiquer à travers Internet; ce qui aura un impact, une incidence directe sur la préservation des forêts. Nous avons également parlé des enfants, donc de la nouvelle génération de gabonais à émerger comme des gens qui sont électroniquement lettrés, figurant parmi les meilleurs au monde. C’est dire qu’on a essayé de voir ce qu’il faut faire, pour justement donner à cette jeunesse-là qui monte ces outils et surtout lui inculquer les connaissances nécessaires à la maîtrise des TIC».

Au cours de cette audience, le ministre de la Communication et son hôte ont accordé une importance capitale au cas des universités et leur accès à tout ce qui est relatif à la documentation libre, aux bibliothèques numériques, bref, à la modernisation de l’administration en général.

L’accord de partenariat stratégique qui a été paraphé par le ministre de la Communication et le Président de Microsoft Afrique devrait susciter la mise à contribution, dans les tout prochains jours, des équipes de techniciens des parties signataires, en vue de projeter les voies et moyens d’atteinte des aspirations du Président Ali Bongo Ondimba en matière d’économie numérique.

Dans cette perspective, Cheick Modibo Diarra rassure : «Microsoft se tient prête à mettre au service de la République Gabonaise toute son expertise accumulée. Microsoft est une compagnie qui est quand même partout dans le monde. Autant dire que tout problème imaginable dans l’utilisation des TIC a été antérieurement exécuté par Microsoft quelque part dans le monde à un moment ».

Le spécialiste malien, Cheick Modibo Diarra, avait été promu, en octobre dernier, Conseiller spécial du président de la République gabonaise, au lendemain de l’investiture de celui-ci, en vue de renforcer les capacités du pays dans le domaine des TIC.

La nomination d’un ressortissant étranger à cette haute fonction avait été précédée de celle de l’américain Lee White à la tête de l’Agence nationale des Parcs nationaux. Il n’est donc pas exclu, a-t- on appris de bonnes sources, que d’autres experts, notamment issus de la diaspora africaine de part le monde puissent être sollicités par les autorités gabonaises.

Source : Gabonews

Photo : © www.akajoo-images.com, Groupe Label de l'Ogooué

Aucun commentaire:

Publier un commentaire