lundi 16 novembre 2009

Gabon : le directeur exécutif du groupe Bintel s’engage à faire le nécessaire pour répondre favorablement aux exigences du gouvernement gabonais

Libreville, 13 novembre (GABONEWS) – Le Directeur Exécutif du groupe Bintel, propriétaire de l’opérateur de téléphonie mobile, AZUR-Gabon, suspendu, il y a près de trois semaines, Ibrahim Alkharboush, qui a été reçu ce vendredi par le ministre de la Communication, de la Poste et de l’Economie numérique, Laure Olga Gondjout, en vue de la concertation pour une solution à ce problème a, au sortir de l’audience précisé qu’il va faire le nécessaire pour répondre aux exigences du gouvernement gabonais.

Le directeur exécutif du groupe Bintel, en charge du Barhein, de la République centrafricaine, du Gabon, du Liban, de la Somalie et du Suisse, arrive au Gabon dans contexte de morosité des relations entre AZUR et le gouvernement qui a appliqué la loi, en suspendant les services de cet opérateur et en les invitant à se conformer aux dispositions réglementant cette activité en République gabonaise.

Dès lors, selon le communiqué rendu public à l’issue de cette audience, l’on note qu’elle a « permis aux deux parties de mieux s’accorder sur les conditions règlementaires de l’exploitation de la téléphonie mobile au Gabon ».

En effet, indique –t- on, « domaine économique, à la fois stratégique et de forte valeur ajoutée, la téléphonie mobile est sans conteste un secteur que le Gabon voudrait judicieusement mettre en valeur dans la perspective de la mise en œuvre des ambitions que les nouvelles autorités du pays entendent désormais imprimer à l’organisation et à l’exploitation de cet important gisement des ressources ».

A sa sortie d’audience, face à la presse, le responsable du Groupe Bintel, a déclaré qu’il est venu s’entretenir avec le ministre de la Communication pour envisager les possibilités de la levée de cette suspension à la quelle fait face son entreprise.

Selon Ibrahim Alkharboush, le ministre a insisté sur le fait qu’il y a une réglementation en matière d’exploitation du réseau téléphonique et à laquelle la société AZUR-Gabon doit se conformer.

Le communiqué rappelle en effet que « ces dernières semaines, AZUR a fait une brillante et non moins tonitruante entrée dans le marché gabonais.

Cependant, toutes les conditions de cette éruption salutaire en certains points ne sont pas totalement réunies ».

Le ministre, selon la note « a transmis avec amitié mais avec fermeté ce message, préalable à une meilleure implantation d’AZUR au Gabon ».

A cet effet, le Directeur Exécutif du groupe Bintel, couvrant la région comportant le Gabon, a précisé qu’il va retourner, faire le compte rendu de cette séance de travail avec le ministre à leurs partenaires ainsi qu’à leur direction générale, avant la prise d’autres décisions conduisant au retour vers le ministre de la Communication, qui a rassuré que le dialogue reste ouvert.

D’autre part, monsieur Alkharboush qui déclare ne pas être informé des motifs ayant conduit à la suspension de sa structure a parlé de malentendu et qu’ils feraient le nécessaire pour répondre favorablement aux exigences du gouvernement gabonais en vue d’une activité saine sur le territoire.

Azur – Gabon, seulement une semaine après son lancement, « les pouvoirs publics gabonais l’ont momentanément suspendu afin que l’exploitant remplisse totalement et honorablement le cahier de charges spécifiques en la matière ».

Source : Gabonews

Photo : © www.akajoo-images.com, Groupe Label de l'Ogooué

Aucun commentaire:

Publier un commentaire