samedi 14 novembre 2009

Gabon : Bintel vole au secours d'Azur

Le Directeur exécutif du groupe Bintel, maison mère de l’opérateur de téléphonie mobile Azur, Ibrahim Alkharboush, a rencontré le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjoult, le 13 novembre dernier, pour discuter de la nouvelle réglementation en vigueur dans le domaine des télécommunications au Gabon. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la suspension des services d’Azur par le ministère de la Communication le 10 octobre dernier pour procéder au remaniement de sa licence.

Dans le cadre de la suspension qui frappe l’opérateur de téléphonie mobile Azur, le propriétaire de cette structure et directeur général du groupe Bintel, Ibrahim Alkharboush, a été reçu le 13 novembre dernier par le ministre de la Communication, Laure Olga Gondjoult.

Si aucun détail concret ne lui a été donné par rapport à cette suspension, le propriétaire d’Azur a indiqué qu’il se conformerait aux les exigences du gouvernement.

«Je suis venu m’entretenir avec le ministre de la Communication pour envisager les possibilités de la levée de cette suspension», a déclaré Ibrahim Alkharboush, alors que les services d'Azur sont suspendus depuis le 10 octobre dernier.

Selon Ibrahim Alkharboush, le ministre a insisté sur le fait qu’«il y a une réglementation en matière d’exploitation du réseau téléphonique et à laquelle la société AZUR-Gabon doit se conformer».

«Domaine économique, à la fois stratégique et de forte valeur ajoutée, la téléphonie mobile est sans conteste un secteur que le Gabon voudrait judicieusement mettre en valeur dans la perspective de la mise en œuvre des ambitions que les nouvelles autorités du pays entendent désormais imprimer à l’organisation et à l’exploitation de cet important gisement des ressources», explique le communiqué final de l'audience.

Le Directeur Exécutif du groupe Bintel a précisé à cet effet qu’il va retourner faire le compte rendu de cette séance de travail avec le ministre à ses partenaires ainsi qu’à la direction générale, avant la prise d’autres décisions qui pourrait le conduire à nouveau vers le ministre de la Communication.

Azur Gabon avait annoncé le 8 octobre dernier à Libreville le lancement des activités de son réseau GSM, devenant ainsi le 4e opérateur de téléphonie mobile du pays sous la marque Azur. L'opérateur a misé sur la compétitivité pour s’imposer sur le marché étroit du GSM au Gabon, avec des coûts de communication défiants toute concurrence.

Le 15 octobre dernier, un communiqué du ministère de la Communication avait suspendu les services et prestations du nouvel opérateur «jusqu’à la mise en conformité avec la réglementation en applicable à tous les opérateurs de téléphonie mobile au Gabon».

Sans qu’aucun détail ne soit donné sur les réels motifs de cette suspension, l’Agence des régulations des télécommunications (ARTEL), par l’entremise de son ex président, Marius Founguès, avait annoncé il y a peu, qu’«une nouvelle licence avec de nouvelles conditions a été élaborée et transmise à l’opérateur».

Source : Gaboneco

Photo : © gaboneco

Aucun commentaire:

Publier un commentaire